Les innovations environnementales dans le Bassin du Congo, une action climatique forte en Afrique francophone

Les innovations environnementales dans le Bassin du Congo, une action climatique forte en Afrique francophone

Deuxième poumon de la planète avec une forêt pluviale de plus 240 millions d’hectares, le Bassin du Congo doit faire face à la perte croissante de sa biodiversité et aux effets des changements climatiques. On relève ainsi dans cette vaste région des paramètres environnementaux difficilement maîtrisés avec l’accélération de la déforestation, le braconnage sauvage et la perturbation du système hydrologique d’alimentation du lac Chad.

L’action pour la protection de cet écosystème est une priorité retenue par l’OIF. L’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IDFF), organe subsidiaire de l’OIF, gère sur cette zone un projet de technologies vertes et d’innovations environnementales pour le développement durables et la réduction de la pauvreté (PDTIE), appuyé par l’Union Européenne via le Fonds d’Innovation ACP et sous l’autorité contractante de l’OEACP.

L’événement parallèle du 9 novembre de la COP26 offrait l’opportunité aux équipes du projet PDTIE et du programme Intra-ACP sur les services climatiques et les applications connexes (ClimSA), lui-même financé par l’UE, d’échanger sur les possibilités de synergies pour un accompagnement des porteurs d’idée novatrices dans le domaine de l’environnement face aux conséquences du changement climatique.

 

Des synergies envisageables entre ClimSA et PDTIE

Le Programme ClimSA, soutient en Afrique six centres climatiques régionaux dont l’un est basé au Cameroun (Centre d’Application de Prévision Climatique d’Afrique Centrale-CAPC). Son ambition est de faciliter la production et la diffusion de données utiles et de l’information climatique afin d’aider les décideurs et  les porteurs d’innovations environnementales à garantir les investissements faits dans un contexte d’un futur incertain . Il équipe à ce titre le CAPC d’équipements technologiques et renforce les capacités tant des fournisseurs de services que des utilisateurs des informations climatologiques. Le programme ClimSA fera de son mieux pour que le centre soit connecté au système d’information de l’OMM (WIS) qui est basé sur la technologie “cloud”. La production  d’informations climatiques pour le développement durable sera adaptée à l’échelle, c’est-à-dire adaptée aux conditions locales, selon 3 axes d’adaptation:

  • L’amélioration de la productivité et du rendement,
  • L’accompagnement de la transformation des activités,
  • Le transfert des risques d’innovation par les mécanismes d’assurance.

Le programme ClimSA pourra donc appuyer les porteurs des projets du programme PDTIE, dans la qualification de leurs besoins en données et services climatiques, et la production d’information climatiques utiles et personnalisées, afin d’aider les acteurs à atteindre les innovations environnementales soutenues dans le programme PDTIE.

 

Le cadre European Green Deal dans l’appui des initiatives innovantes et vertes

Le présent événement était également l’occasion pour la DG-INTPA de l’Union Européenne de rappeler que la recherche scientifique et technologique est un domaine de coopération historique entre l’UE et les pays ACP. L’UE vient de lancer un 4ème programme dans le champ de la recherche appliquée pour un budget total de 60 Millions d’euros, dont la composante principale est le Fond d’Innovation ACP. Ce Fonds accompagne d’une part les projets favorisant le transfert des connaissances et des technologies entre tous les acteurs de l’écosystème pour des innovations durables, et prévoit, d’autre part, une Policy Support Facility pour le développement de stratégies ou de plans d’investissement dans des secteurs innovants et soutenables d’un point de vue environnemental. Cet instrument est une opportunité pour ClimSA de bénéficier d’un complément pour le développement de politique climatique en vue d’un développement régional soutenu.

Par ailleurs, l’European Green Deal, comme nouveau cadre de l’engagement européen en faveur de l’action climatique, ouvre des perspectives aux pays ACP partenaires de l’UE dans le domaines de la production d’énergie verte, et dans celui de l’agriculture avec la stratégie « From Farm to Fork » qui vise à promouvoir un système alimentaire agroécologique et de nouvelles normes alimentaires, dans le but de devenir une référence en matière de durabilité. L’agriculture africaine, qui connait des difficultés liées au changement climatique et à la dégradation des sols, doit pouvoir entreprendre rapidement des adaptations en faveur des technologies agroécologiques. Le développement des connaissances, des technologies et des innovations sont des leviers essentiels qui vont permettre aux pays d’Afrique, d’une part, de lutter contre les effets du changement climatique, et d’autre part, de rester des partenaires commerciaux fondamentaux de l’Union Européenne.

 

LE PROGRAMME PDTIE EN BREF

Généreusement financé par le Fonds ACP pour l'Innovation, Programme de Recherche et d'Innovation de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), un programme mis en œuvre par l'OEACP, avec la contribution financière de l'Union européenne à hauteur de 4,2 millions d'euros, l'objectif général du PDTIE est de contribuer à créer un environnement favorable et inclusif pour la recherche et l’innovation en RDC et au Cameroun afin de favoriser le développement durable et la réduction de la pauvreté. L’objectif spécifique est d’améliorer la R&I appliquée afin de favoriser le développement et l’utilisation par les acteurs du changement de technologies vertes respectueuses de l’environnement. Ce projet vise à soutenir un écosystème favorable et inclusif pour la recherche et l'innovation appliquée dans le secteur du développement durable en agissant pour le renforcement et l’amélioration des capacités de R&I appliquée par:

  • la formation des scientifiques, techniciens et ingénieurs ciblés,
  • la dotation des moyens matériels et financiers nécessaires,le soutien
  • aux innovations scientifiques et techniques en faveur du développement durable et adaptées aux contextes, besoins et savoirs locaux et,
  • l’accessibilité sociale et financière des connaissances techniques générées par les populations et le secteur privé.

 

En savoir plus sur le Programme PDTIE https://www.ifdd.francophonie.org/moged/technologies-et-innovations-environnementales/ et le Programme ClimSA www.climsa.org

Latest news